Fabriquer une serre de jardin avec des plaques de plastique

Fabriquer soi-même une serre en plexiglas

Vous faites pousser vos propres légumes ? Vous avez raison, il n’y a rien de mieux que les légumes du jardin ! Mais les parasites, le froid et la pluie peuvent vite gâcher votre récolte. Avec une serre en plexiglass ou en polycarbonate, ces problèmes ne se posent plus, puisque cette dernière éloigne les limaces et les oiseaux et vous permet de contrôler votre irrigation. Dans cet article de blog, nous allons vous expliquer comment construire vous-même une serre simple avec un panneau en plexiglass ou en polycarbonate.

Les éléments essentiels pour fabriquer votre propre serre :

  • Piquets de terre en bois dur
  • Poteaux en bois dur pour la fondation
  • Poutres en bois (pin) pour les murs latéraux (minimum 50*30 mm)
  • Supports d'angle
  • Vis en acier inoxydable
  • Profilés en aluminium en U et en H
  • Béton (pour les pieux coulés dans le sol)
  • Colle pour acrylique
  • Boulons de frettage 12 mm
  • Forets 5, 9, 12 mm
  • Vis à tête fraisée, 3-4 mm
  • Vis à tête plate, 3-4 mm

Étape 1 : Déterminer l’emplacement de votre serre

Il est particulièrement important de positionner votre serre dans une direction nord-sud. De cette manière, vous bénéficiez d’un ensoleillement maximal et d’une aération optimale pour votre culture. Cette aération est importante, car lorsque les températures augmentent, beaucoup d’humidité s’évapore. Si cette humidité reste dans la serre, elle risquera de provoquer des moisissures sur vos légumes.

Placez également le toit dans la direction ouest-est pour obtenir la charge de vent la plus faible. Si votre serre est entièrement exposée au vent, vous devrez installer un ancrage solide. Dans tous les cas, une fondation solide est indispensable, même si votre serre est placée à l’abri du vent.

Étape 2 : Déterminer les dimensions de votre serre

Une feuille complète de polycarbonate mesure 305 centimètres de long et 205 centimètres de large. La plupart des serres possèdent une hauteur de 250 à 280 centimètres, tandis que les côtés verticaux ont généralement une hauteur d’environ 2 mètres. A partir d’une feuille pleine, on peut donc scier trois bandes de 1 mètre de large sur 2,05 mètres de haut. Vous obtiendrez ainsi une belle dimension en largeur et en hauteur.

Les montants verticaux sont espacés d’un peu plus d’un mètre : cela vous permettra de créer une serre solide et résistante au vent.

Pour le mur court, vous pouvez, par exemple, scier une plaque entière en bandes de 75 centimètres de large ou la faire scier sur mesure par nos soins. Si vous réalisez une charnière sur un élément, vous aurez ainsi une bonne taille pour une porte.

Étape 3 : Poser les fondations de la serre

La fondation de votre serre est constituée de poteaux en bois dur de 60 par 60 millimètres. Commencez par visser les poutres de fondation à un rectangle en utilisant des équerres d’angle ou des fers d’angle. Placez ensuite les supports à l’endroit où vous souhaitez construire la serre.

Une fois cela fait, placez les ancrages dans le sol. Pour cela, nous utilisons six perches en bois dur de 70 centimètres de long. Quatre poteaux se positionnent à l’intérieur des coins de la fondation, les deux autres au milieu du long côté. Enfoncez les pieux dans le sol aussi loin que possible. Les têtes doivent dépasser du sol de 6 centimètres maximum (ce qui correspond à la largeur des pieux de fondation). Si les têtes dépassent trop, vous pourrez les enfoncer à nouveau par la suite. Une autre option consiste à creuser d’abord les trous et à couler les poteaux dans du béton. Cette méthode vous permettra d’obtenir des fondations encore plus solides que si vous plantez les poteaux dans le sol.

Étape 4 : Ancrer la fondation

Fixez la fondation aux pieux du sol avec des goujons de 12 millimètres. Commandez par percer les trous dans le bois dur, d’abord avec un foret de 5 millimètres, puis avec un foret de 9 millimètres. Enfin, percez un trou de 12 millimètres à travers les poutres de fondation.

Procédez étape par étape et percez un trou de fixation à la fois. Fixez ensuite les poutres de fondation à un coin à l’aide d’un boulon à frette et utilisez un niveau à bulle pour déterminer le prochain trou de forage / point de montage à chaque fois.

Étape 5 : Réaliser le cadre des parois latérales de votre serre

À l’aide de supports d’angle, vissez les poteaux verticaux sur les poutres de fondation du côté long. Placez les montants à gauche et à droite de la serre, en face l’un de l’autre. Reliez ensuite ces deux montants l’un à l’autre en haut à l’aide d’une équerre d’angle et d’une traverse. Cela les empêchera de tomber et donnera de la stabilité à votre serre.
Une fois que vous avez assemblé tous les montants, vissez un longeron temporaire dans le sens de la longueur sur les traverses. Le squelette de votre serre a maintenant la solidité nécessaire et vous pouvez procéder à la pose des fenêtres en plastique.

Étape 6 : Installer vos fenêtres en plexiglass ou en polycarbonate

Dans cet exemple, nous plaçons les fenêtres dans des profilés en U en aluminium. Ils sont disponibles dans toutes les quincailleries. Dans la partie inférieure du profilé se trouvent généralement des trous de vis grâce auxquels vous pouvez facilement visser le profilé aux montants. Dans les coins, les profils sont généralement coupés en angle pour qu’ils s’emboîtent bien. Vissez les profilés en U sur la poutre de fondation et contre les montants verticaux. Utilisez tous les trous de vis des profilés pour une solidité optimale. Vous pouvez également ajouter du ruban mousse contre l’intérieur et l’extérieur du profilé : cela empêchera les fenêtres de claquer. L’étanchéité des fenêtres permet également de lutter contre ce phénomène.

Maintenant, abaissez soigneusement vos fenêtres dans les profilés, en passant par le haut. S’il y a un peu de vent, vous remarquerez que ce dernier exercera une grande force sur la construction. C’est pourquoi nous allons rapidement poursuivre les travaux de finition et de renforcement de la serre pour éviter les catastrophes !

Étape 7 : Déterminer la construction de votre toit

L’avantage de construire votre propre serre est que vous pouvez la personnaliser exactement comme vous le souhaitez. Il en va de même pour la structure de votre toit. Vous pouvez ainsi choisir un toit traditionnel pointu, un toit en pente ou simplement un toit plat. La construction du toit est soutenue par une poutre qui repose sur les poteaux verticaux du côté long. Cette poutre est appelée plaque murale : l’angle de l’onglet correspond à la pente du toit. Le côté plat de la poutre murale repose sur les montants. Les chevrons sont placés sur le côté incliné. L’onglet de la plaque murale dépend donc du type de toit et de la pente du toit. Il est donc essentiel de calculer cet élément au préalable. Vous pouvez obtenir des poutres à onglet dans n’importe quel magasin de bricolage.

Étape 8 : Construire le toit de votre serre

La plaque murale se trouve au sommet des poteaux verticaux et est vissée aux poteaux à l’aide de supports d’angle. Construisez le reste de la structure du toit de la même manière. Vous avez choisi une serre traditionnelle ? Vous pouvez tout à fait inclure un avenant dans la construction. Il s’agit d’une poutre sur laquelle est monté le sillon de faîtage (la couverture au-dessus du coin du toit). Nous vous conseillons également d’installer des charnières dans une partie du toit afin de pouvoir l’ouvrir si la température augmente trop.

Il existe une large gamme de supports disponibles dans les quincailleries. Cela vous donne une liberté totale pour concevoir votre propre structure de toit, en fonction de vos besoins. Le point le plus important, cependant, est le montage des panneaux de toit en plastique sur votre serre, qui est complètement différent du montage des fenêtres.

Étape 9 : Placer le toit de la serre sur le bois

Le toit n’est pas monté dans des profilés en U, mais vissé directement sur le bois. Comme matériau pour le toit, nous vous conseillons de choisir des plaques de polycarbonate. Ce matériau en feuille est extrêmement solide, de sorte que le risque de casse par la grêle ou les branches volantes est nul.
Tous les trous de vis de la plaque doivent être pré-percés, à raison d’n trou de vis tous les 15 centimètres. N’utilisez pas de vis à tête fraisée pour le vissage, mais des vis plates ordinaires : cela évitera les déchirures lors du vissage. Si vous montez deux panneaux l’un à côté de l’autre, utilisez un profilé en H entre les deux panneaux, ce qui vous permettra d’obtenir une connexion sans faille. Lorsque toutes les feuilles de toit sont placées, vous pouvez commencer la finition.

Conseil : le perçage du plexiglass et du polycarbonate nécessite la même approche. Regardez la vidéo ci-dessous pour vous y prendre au mieux.

Étape 10 : Finir votre serre de jardin avec un produit d’étanchéité

Si vous avez choisi un modèle de serre traditionnel, avec deux moitiés de toit inclinées, vous devrez terminer le faîte par un sillon de faîtage. Cela empêchera à la pluie de pénétrer par le haut de la serre. Vous devez ensuite sceller tous les bords : les côtés ouverts des plaques de polycarbonate, les bords le long des sections en H et les bords le long du gel de faîtage. Enfin, scellez les joints le long du vitrage. Réalisez également des gouttières et placez un baril de pluie, afin d’avoir toujours de l’eau à portée de main pour les plantes que vous allez faire pousser sous votre nouvelle serre.

Votre serre est maintenant prête à être utilisée ! Il vous suffit d’ajouter un sol et une rangée de carreaux sur lesquels vous pourrez marcher.

Envie de construire votre propre serre ?

Sur notre boutique en ligne, vous trouverez une large gamme de produits tels que le plexiglass et le polycarbonate que vous pouvez utiliser pour construire votre propre serre. Nous vous proposons de découper toutes les feuilles à la taille et à la forme désirée.
Vous préférez construire une petite serre ? Consultez notre article de blog sur la fabrication d’une serre en 5 étapes.
Vous avez une question sur cet article ou sur l’un de nos produits ? N’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions vous aider.

Les autres blogs qui pourraient vous intéresser